Aller à la navigation principale Aller à la recherche Aller au contenu
Accueil Actualité

Experts à la Chambre

Experts à la Chambre
Gérard Radigois - Consultant bénévole à la Chambre en tant que géomètre-expert
La Revue de l’Habitat : Vous donnez des consultations en tant que géomètre-expert à la Chambre deux mardis après-midi par mois. Depuis combien de temps faites-vous cela ?
Gérard RADIGOIS : Depuis 17 ans. Mes consultations à la Chambre sont bien évidemment gratuites, mais dès qu’elles débouchent sur une mission, celle-ci se réalise dans le cadre de mon cabinet et est sujette à honoraires. Je tiens à préciser que les tarifs des géomètres-experts sont libres. La plupart des adhérents qui me consultent dans le cadre de mon cabinet le font sans me demander de devis car je suis consultant chez vous.

LRH : Quels sont vos domaines de compétence ?
Gérard RADIGOIS : Les adhérents de votre association viennent me consulter pour des questions relatives aux servitudes (vues, passage, etc.). Dans le cadre d’une mise à l’alignement, je peux déterminer si une mairie, qui souhaite élargir une route, a le droit de prendre une partie de votre terrain et dans quelles conditions. Je suis également sollicité pour des opérations de bornage (exclusivité des géomètresexperts) qui permettent de défi nir juridiquement et de matérialiser sur un terrain les limites des propriétés privées. Le bornage apporte les garanties nécessaires au propriétaire pour pérenniser son bien et y réaliser certains travaux (construction d’une clôture en limite, construction d’un bâtiment en limite ou en retrait de la limite avec marge imposée par le PLU, coupe de bois, etc.). Dans le domaine de l’immobilier, je suis spécialiste des divisions d’immeubles en copropriété et des divisions volumétriques.
Certains propriétaires d’immeubles souhaitent, dans le cadre d’une cession future ou d’un héritage futur, mettre leur immeuble en copropriété. Il faut donc diviser l’immeuble en copropriété. J’interviens également pour des scissions de copropriété, c’est-àdire lorsqu’un copropriétaire est propriétaire de tout un immeuble dans un ensemble immobilier et qu’il souhaite sortir son immeuble de la copropriété. Les opérations plus complexes de division d’un ensemble immobilier passent par la division en lots de volumes. J’ai passé - il y a longtemps - ma thèse de géomètre-expert sur ce sujet et je la pratique régulièrement, et tout dernièrement encore pour un adhérent. D’autres adhérents viennent me voir parce qu’ils veulent acquérir une partie commune ; il existe aussi de nombreux cas où il peut s'avérer nécessaire de réunir deux ou plusieurs lots distincts : deux appartements côte à côte, deux appartements l'un au-dessus de l'autre, plusieurs chambres de service, etc. Dans ces cas de figure, il est nécessaire d’établir un modificatif de la copropriété.

Enfin, je suis consulté par les adhérents sur des problèmes d’urbanisme, notamment lorsque leur propriété va être “touchée” par un modificatif du PLU. Depuis 2002, je suis commissaire enquêteur au tribunal administratif de Paris et président de la Compagnie des commissaires enquêteurs de la région Île-de-France depuis cette année. J’ai travaillé notamment sur le schéma directeur régional de l’Île-de-France (SDRIF), le plan de déplacement urbain de l’Île-de-France (PDUIF), plusieurs plans de prévention des risques d’inondations (PPRI), plusieurs schémas de cohérence territoriale (SCoT) dont celui du Roissy Pays de France en cours et de nombreux PLU. Ma pratique en la matière me donne une très bonne connaissance de tous les mécanismes des PLU que ce soit leur création, leur révision ou leur modification. Mon rôle pour les adhérents est d’étudier les dossiers afin de trouver des argumentations en vue de défendre les intérêts du propriétaire auprès des mairies. En revanche, cette étude longue et parfois fastidieuse, est réalisée dans la cadre de mon cabinet.